Titre

Les organisations patronales suisses dans la contre-offensive néolibérale internationale, 1970-1987

Auteur Ludovic Iberg
Directeur /trice Prof. Janick Marina Schaufelbuehl
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Ma recherche se propose d’étudier le rôle des organisations patronales suisses dans l’important basculement économique, idéologique et politique international qui caractérise les presque deux décennies qui s’étendent de 1970 à 1987. Dans ce tournant, la plupart des principaux pays industrialisés adoptent des politiques caractérisées notamment par la dérégulation des économies, la réduction des dépenses publiques, des salaires et des niveaux d’imposition, une ouverture des marchés sans précédent, des attaques contre les syndicats et une hégémonie idéologique qui valorise et naturalise les vertus de l’économie de marché. Le choix d’étudier le patronat helvétique résulte du rôle important de la Suisse comme lieu de production des cadres intellectuels du néolibéralisme et de sa puissance économique conséquente malgré la petite taille du pays. Cette étude devrait être en mesure d’éclairer l’ampleur importante de l’activité du patronat suisse dans le tournant néolibéral, et d'interroger les modalités et les raisons d’une telle activité. Pour réaliser cet objectif, cette étude sera essentiellement basée sur les archives patronales helvétiques, qui se distinguent en comparaison internationale par leur bonne accessibilité et leur état de conservation pour la période post-1945. L’utilisation de ces fonds encore très peu exploités constituera un atout important qui permettra à cette thèse d’apporter une contribution véritablement nouvelle à l’historiographie internationale.
Statut en cours
Délai administratif de soutenance de thèse
URL https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Un/UnPers.php?PerNum=1173883
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing