Titre

Histoire culturelle du rôle des mouvements de jeunesse et des sports au Ghana en Côte d'Ivoire [1930 - 1970]

Auteur Claire Nicolas
Directeur /trice Nicolas Bancel
Co-directeur(s) /trice(s) Richard Banégas
Résumé de la thèse Ce projet de thèse s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche financé par le Fond National Suisse pour la Recerche et dirigé par le Professeur Nicolas Bancel et animé par le Dr Thomas Riot, consacré aux pratiques corporelles à l’oeuvre dans les mouvements de jeunesse et des sports et leur importance et leur rôle dans l’acquisition de l’indépendance des pays africains sous domination coloniale française et britannique. Ce programme de recherche compare différentes configuration coloniales : le Rwanda, l'Ouganda et l'Afrique Occidentale Française. En symbiose avec celui-ci, ma thèse fera l'objet d'une comparaison entre les configurations ghanéenne et ivoirienne. Les pratiques corporelles issues des mouvements sportifs et des mouvements de jeunesse incarnent une culture occidentale importée et transmise aux Africains par le biais de différentes structures de transmission culturelle : pratiques scolaires, religieuses et de consommation culturelle au sens large. L’hypothèse centrale de cette thèse repose sur l'idée d'une "hybridation asymétrique". Il s’agit de comprendre comment les élites africaines se sont rapprochées d’un cadre culturel colonial exogène, ce qui leur a paradoxalement permis d’être les moteurs de l’indépendance tout en perpétuant l’ordre colonial après la borne symbolique des indépendances des années 1960.
Statut en cours
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing