Titre

"Le spectacle télévisuel des commémorations de la Révolution russe d'octobre 1917 : construction, diffusion et réappropriation de l'image des fêtes en Suisse et dans les pays limitrophes (des années 50 à 1991)"

Auteur Mariya Tait Slys
Directeur /trice Gianni Haver
Co-directeur(s) /trice(s) Stéfanie Prezioso
Résumé de la thèse Ma thèse s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche FNS-UNIL consacré à l’histoire des commémorations de la Révolution russe d'octobre 1917. Ce projet intitulé le “Spectacle de la révolution” est dirigé par les Professeurs Gianni Haver et Stéfanie Prezioso, avec la participation de Jean-François Fayet, chercheur senior. De 1918 à 1991, chaque 7 novembre (c’est-à-dire le 25 octobre selon l’ancien calendrier julien), la Commission d’organisation des fêtes de la Russie soviétique, puis des différentes composantes de l’URSS a mis en place des commémorations de masse autour de l’évènement fondateur du régime soviétique : la “Grande Révolution d’Octobre”. A travers la mise en scène de parades militaires, de cortèges de masse, de manifestations sportives, de fanfares et autres divertissements populaires, ainsi que l’étalage à grande échelle de l’arsenal symbolique révolutionnaire, une liturgie politique visant à la construction du corps social légitimant l’autorité du parti communiste a été constituée et progressivement cimentée. En tant qu’instrument devant façonner le peuple, la fête révolutionnaire se situe ainsi à l’interstice des rapports entre gouvernants et gouvernés. Ma recherche de doctorat porte plus spécifiquement sur la « culture télévisuelle » des commémorations d’Octobre. Le sujet s’inscrit dans le cadre des études consacrées à l’histoire de la télévision cérémonielle et à la sociologie des images. L’objectif est d’étudier le spectacle télévisuel des fêtes révolutionnaires, tant dans leur dimension soviétique, que dans leur retransmission et diffusion à l’étranger – en particulier en Suisse et dans les pays limitrophes (i.e. France, RFA et Italie). Pour la fonction représentative qu’elles assument vis a vis d’un événement, les cérémonies télévisées ont un rôle primaire dans l’unification et l’universalisation sémantiques de l’histoire. La télévision, en tant que vecteur médiatique qui comprime la distance entre la sphère publique et l’espace privé des individus, participe à la construction de l’imaginaire collectif sur un événement donné, ainsi que sur son rôle dans la narration historique plus générale. En ce sens, la thèse vise à l’étude comparée des réinvestissements symboliques auxquels les images filmées du mythe d’Octobre ont été sujettes dans des cultures politiques différentes, bien que limitrophes. Le cadre chronologique proposé (des années 1950 à 1991) correspond à la généralisation de l’usage de la télévision comme vecteur de communication de masse et de divertissement. Durant cette époque de la Guerre froide, le spectacle filmé des commémorations révolutionnaires agit comme un instrument de légitimation interne, et se présente en vitrine du régime vis-à-vis de l’extérieur. Dans un premier temps, mon travail se concentrera sur la production et la diffusion des images cinématographique, puis télévisuelles en Union Soviétique, à travers l’analyse des documents déposés dans les archives cinématographiques russes de Krasnogorsk. La recherche se déplacera ensuite sur la diffusion télévisuelle des fêtes d’Octobre, en Suisse et dans les pays limitrophes (France, RFA, Italie). Pour chacun des pays concernés, il s’agira, en s’appuyant sur les magazines TV et les différents types de documents télévisuels (les journaux-télévisés, les émissions spéciales et les documentaires) d’identifier la forme et la fréquence de diffusion du spectacle télévisé des fêtes, le rôle du présentateurs et des experts convoqués dans sa médiation, la publicité ayant annoncé l’événement et enfin son écho médiatique. Le terme de cette recherche, initiée en août 2014, est prévu pour 2017, année du centenaire de la révolution russe. Mariya Tait Slys, Lausanne le 13 septembre 2014
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing