Titre

La gymnastique scolaire comme lieu de construction du genre: l'exemple de la Suisse romande (1860-1920)

Auteur Véronique CZÁKA
Directeur /trice Hans Ulrich Jost
Co-directeur(s) /trice(s) Rita Hofstetter
Résumé de la thèse Cette thèse porte sur les débuts de la gymnastique scolaire en Suisse romande (1860-1920) dans une perspective d’histoire sociale et de genre. Ses buts sont d’une part d’identifier le rôle de la gymnastique dans la construction des rôles sexués et, de manière générale, du genre et son évolution tout au long de la période étudiée vu que rôles sexués et genre sont loin d’être statiques et en continuelle reconstruction / redéfinition. Il s’agit d’autre part de cerner si, parallèlement à sa participation à la reproduction du genre et à la normalisation des corps, la gymnastique a pu exercer une influence que l’on pourrait qualifier d’émancipatrice qui se serait répercutée sur les normes sociales et comportementales assignées aux femmes. Une première étape consistera à déterminer les processus d’institutionnalisation de la gymnastique dans les écoles des quatre cantons étudiés (Fribourg, Genève, Neuchâtel, Vaud), d’identifier leurs convergences et divergences et de déterminer les facteurs politiques, sociaux ou économiques ayant freiné ou favorisé ces processus. Une seconde étape, plus thématique, visera à analyser les discours tenus par les acteurs du champ « gymnastique » : maître-sse-s de gymnastique, enseignant-e-s, membres de sociétés de gymnastique, médecins, responsables politiques, militaires, membres du clergé, etc. Les résultats de cette analyse de discours seront complétés/nuancés par un examen approfondi des pratiques, c’est-à-dire de la concrétisation de cet enseignement, du cadre matériel dans lequel il se déroule, mais aussi de la formation du corps enseignant primaire et de la professionnalisation des enseignant-e-s de gymnastique.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing